Le far west

MARSALA – MARETTIMO – FAVIGNANA et LEVANZO

Le far west, Sailing Bubbles itinéraire © Il cielo in una sogliola

Quand : juilliet – août
Durée : 8 jours / 7 nuits
Embarquement et débarquement : Marsala

Check in: samedi à 16h
Check out: samedi à 10h

Activités possibles : voile, plongée, apnée, snorkeling, randonnée, kayaking, visites archeéologiques, dégustations œnogastronomiques

Le far west, Sailing Bubbles itinéraire © Il cielo in una sogliola

Quand : juilliet – août
Durée : 8 jours / 7 nuits
Embarquement et débarquement : Marsala

Check in: samedi à 16h
Check out: samedi à 10h

Activités possibles : voile, plongée, apnée, snorkeling, randonnée, kayaking, visites archeéologiques, dégustations œnogastronomiques

Marsala

Marsala, porte d’entrée aux Îles Égades, est tout d’abord un petit bijou.

En rentrant au Marina en fin de semaine, quelques pas nous separent de son vieux centre baroque, où nous allons nous perdre dans une atmosphère très authentique d’été sicilien.

Pour ceux qui souhaitent rester quelques jours en plus dans les environs, il faut surotut pas manquer une visite aux Saline et à la petite île de Mozia, un très beau site archéologique phénicien.

Si la petite ville est associée au vin doux du même nom ce n’est pas un hasard : la région de Marsala est en effet une très grande zone viticole en Sicile. Du bon vin à la bonne table c’est vite vu, ce sera un régal et en plus à des prix encore raisonnables.

Marettimo

Depuis plus de 30 ans, les Îles Égades sont la plus grande Aire Marine Protégée en Europe. Depuis, la vie sous-marine s’est épanouie tellement que notamment à Marettimo les sites de plongées sont parmi les plus beaux et riches de toute la Méditerraneé.

L’île de Marettimo est la plus impressionnante de l’Archipel. Elle émerge des eaux telle une des Dolomites, escarpée et inaccessible. Hors du minuscule et seul village, folclorique et pratiquement sans voitures, il n’y a que de la nature sauvage. L’île est un véritable ermitage de paix et beauté.

Nous allons mouiller, nager et dormir à l’ombre de cette montagne verdoyante, faire de la randonnée jusqu’aux hauteurs de Punta Basana et Punta Troia, les deux extrémités de l’île… Sans oublier de goûter aux célèbre steak de thon rouge, pêché dans les eaux autour de l’île.

Favignana et Levanzo

Aux Îles Égades, outre que dans la mer, on baigne aussi dans l’histoire, avec les incisions et peintures rupestres de la Grotta del Genovese à Levanzo et les échos de la bataille décisive de la 1ère Guerre Punique, dont les fouilles récupérées en mer peuvent être admirées au Museo de la Tonnara à Favignana.

Ce dernier lieu ne doit pas être raté, pour comprendre entre autre comment la communauté de l’île a vécu pendant des siècles de la pêche du thon rouge.

Ceci dit, les deux Égades les plus proches de la Sicile sont parsemées de baies à la lumière et aux couleurs claires, inoubliables, dues à la fragile pierre de tuf dont elles sont formées. Mouiller ici est vraiment un privilège, c’est une immersion dans la beauté la plus pure de notre Mer Méditerranée.

Sous l'eau

Les eaux cristallines de Marettimo sont surtout étonnantes pour leur biodiversité benthique. Des sites comme San Simone et Punta Basana, par exemple, présentent des coraux (gorgone rouge, jaune et blanche, leptogorgia, faux corail noir) et des alcyonaires déjà à partir de 20 mètres de profondeur.

En plus, la création de l’Aire Marine Protégée la plus grande de Méditerranée a fait revenir une quantité remarquable de poisson, dont mérous, dentis, bancs de barracudas et non rarement raies aigles.

Pour les plongeurs les plus expérimentés, l’exploration de la grotte connue comme Cathédrale sera une expérience unique et mystique.

Aussi bien dans l’Aire Marine Protégée des Îles Égades, Favignana et Levanzo ont des sites de plongée très riches.

Ici aussi le coralligène est dominant, mais les paysages sont plus variés, avec nombreux secs, parois et canyons habités par foisonnant bancs de barracudas et de petits poissons.

Levanzo nous régale enfin avec son site archéologique sous-marin de Cala Minnola, où l’on plonge parmi des amphores romanes de type Dressel 1 du Ier siècle av. J.-C.